Rayonnements Non Ionisants : le Sénégal anticipe sur les effets sanitaires

APA-Mbour Par Abdourahmane Diallo L’ Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes du Sénégal assure avoir pris les devants pour lutter contre tout risque sanitaire lié aux Rayonnements Non Ionisants. Après l’ implantation, en 2016, d’ une station d’ homologation de tous les outils susceptibles d’ émettre des RNI,« d’ autres outils très…

APA-Mbour (Sénégal) Par Abdourahmane Diallo L’Autorité de Régulation des Télécommunications et des Postes (ARTP) du Sénégal assure avoir pris les devants pour lutter contre tout risque sanitaire lié aux Rayonnements Non Ionisants (RNI).

Apprécier l’exposition au danger et l’importance du risque afin de prioriser les actions de prévention àmener. Voilààquoi se résument les actions menées par l’ARTP face aux problèmes sanitaires qui pourraient émaner des Rayonnements Non Ionisants encore appelés ondes électromagnétiques.

Pour mener àbien cette mission, l’Autorité de régulation renforce ses moyens techniques. Après l’implantation, en 2016, d’une station d’homologation de tous les outils susceptibles d’émettre des RNI, « d’autres outils très innovants, qui sont àla pointe de la technologie, sont en cours d’acquisition et seront en service cette année », a déclaré, mardi àSaly (80 kilomètres àl’Est de Dakar), le Directeur Général de l’ARTP, Abdou Ly.

Ces nouveaux dispositifs permettront àl’ARTP « de savoir si les RNI se propagent dans des proportions admises et supportables par le corps humain », a précisé M. Ly. Il s’exprimait àl’occasion du 5e forum d’échange et de partage sur les secteurs régulés avec les journalistes spécialisés dans les Technologies de l’information et de la communication (Tic).

Parmi ces technologies figure une chaîne de mesures aménagée dans un véhicule équipé pour l’évaluation de l’exposition aux champs électromagnétiques et aux rayonnements ionisants. C’est une solution RNI de la société Wavecontrol.

Elle va comprendre un mesureur portable de champs électromagnétiques, une sonde de mesure continue des champs électromagnétiques conforme àla recommandation en la matière de l’Union Internationale des Télécommunications (ITU, sigle anglais) et une cartographie des électromagnétiques pour des grandes zones telles que des villes (solution àinstaller sur toits de bâtiments ou toits de véhicules).

Par ailleurs, le régulateur envisage de multiplier ses Centres de Contrôle des Fréquences (CCF). Ainsi, après Dakar, il est prévu d’installer un CFC àMatam (Nord), Kolda (Sud) et au Centre du pays.

A travers ces Centres Régionaux de Contrôle des Fréquences (CRCF), l’ARTP veut décentraliser les activités de gestion et de contrôle, la vérification du respect des règles nationales en vigueur et le contrôle des émissions comme auxiliaire de la politique de gestion du spectre.

En outre, le régulateur compte déployer un réseau fixe de sondes dans les zones àforte concentration radioélectriques ou places publiques. La mise en place d’un centre de contrôle RNI avec la création d’un site web où le public pourra visualiser en temps réel les niveaux d’exposition et la création d’un Observatoire national des RNI sont prévues.

Une campagne de communication autour du projet sera aussi déroulée pour lutter contre les fausses informations liées àl’exposition aux rayons électromagnétiques. Plusieurs rumeurs établissent en effet un lien entre la multiplication des cas de cancer et l’exposition aux RNI. Alors que les études sont, àce jour, insuffisantes pour confirmer le caractère cancérigène ou non des champs électromagnétiques de basses ou hautes fréquences.

ANA NEWS WIRE Disclaimer:
The African News Agency (ANA) is a news wire service and therefore subscribes to the highest standards of journalism as it relates to accuracy, fairness and impartiality.
ANA strives to provide accurate, well sourced and reliable information across Text, Images and Video. Where errors do appear, ANA will seek to correct these timeously and transparently.
The ANA platform also contains news and information from third party sources. ANA has sought to procure reliable content from trusted news sources but cannot be held responsible for the accuracy and opinions provided by such sources on the ANA platform or linked sites.
The content provided for on the ANA News Wire platform, both through the ANA news operation and via its third party sources, are for the sole use of authorised subscribers and partners. Unauthorised access to and usage of ANA content will be subject to legal steps. ANA reserves its rights in this regard.
ANA makes every effort to ensure that the website is up and running smoothly at all times, however ANA does not take responsibility for, and will not be held liable for times when the website is temporarily unavailable due to technical issues that are beyond our control.