Exercices militaires avec la Russie et la Chine: l’Afrique du sud dénonce des critiques àgéométrie variable

APA- Pretoria La ministre sud-africaine des Affaires étrangères, Naledi Pandor, a répondu aux critiques concernant les exercices militaires conjoints prévus par son pays avec la Russie et la Chine en février. Lundi, Naledi Pandor, ministre sud-africaine des Affaires étrangères qui rencontrait son homologue russe, Serguei Lavrov àPretoria, a…

APA – Pretoria (Afrique du Sud) La ministre sud-africaine des Affaires étrangères, Naledi Pandor, a répondu aux critiques concernant les exercices militaires conjoints prévus par son pays avec la Russie et la Chine en février.

Lundi, Naledi Pandor, ministre sud-africaine des Affaires étrangères qui rencontrait son homologue russe, Serguei Lavrov àPretoria, a dénoncé ce qu’elle a appelé les « deux poids, deux mesures » qui permettent aux pays occidentaux d’effectuer des exercices militaires avec d’autres pays, alors que des pays comme la Russie et la Chine ne sont pas autorisés àfaire de même.

« Tous les pays effectuent des exercices militaires avec leurs amis dans le monde entier », a déclaré Mme Pandor.

L’Afrique du Sud fait l’objet de critiques depuis l’annonce de ces exercices prévus du 17 au 27 février dans la ville portuaire de Durban et àRichards Bay.

Mme Pandor a déclaré que toute critique de la participation de l’Afrique du Sud àces exercices militaires constituait une « violation des pratiques internationales ». « Il s’agit simplement d’une série d’exercices naturels qui se déroulent entre pays », a-t-elle poursuivi.

Les exercices militaires visent àpartager les compétences et les connaissances opérationnelles, selon l’armée sud africaine, la South African National Defence Force.

Cette visite de M. Lavrov intervient six mois apres sa tournée de juillet dernier et vise àrenforcer les liens entre son pays et le continent qui ressent les contrecoups de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Malgré la pression exercée par les pays occidentaux pour condamner cette invasion, l’Afrique du Sud et de nombreux autres pays africains, ont choisi de rester neutres, préférant continuer às’engager avec les deux pays.

Le ministre russe est également attendu en Angola, au Botswana et en Eswatini, selon les mêmes sources.

JN/fss/ac/APA

ACCUEIL | PHOTOS | ENVIRONNEMENT | FINANCE | GENRE | POLITIQUE | CULTURE | SPORTS

ANA NEWS WIRE Disclaimer:
The African News Agency (ANA) is a news wire service and therefore subscribes to the highest standards of journalism as it relates to accuracy, fairness and impartiality.
ANA strives to provide accurate, well sourced and reliable information across Text, Images and Video. Where errors do appear, ANA will seek to correct these timeously and transparently.
The ANA platform also contains news and information from third party sources. ANA has sought to procure reliable content from trusted news sources but cannot be held responsible for the accuracy and opinions provided by such sources on the ANA platform or linked sites.
The content provided for on the ANA News Wire platform, both through the ANA news operation and via its third party sources, are for the sole use of authorised subscribers and partners. Unauthorised access to and usage of ANA content will be subject to legal steps. ANA reserves its rights in this regard.
ANA makes every effort to ensure that the website is up and running smoothly at all times, however ANA does not take responsibility for, and will not be held liable for times when the website is temporarily unavailable due to technical issues that are beyond our control.